Cap sur Okinawa

Thème 13


La bataille d’Okinawa
激動の昭和史 沖縄決戦 (gekidô no shôwashi okinawa kessen)
de Kihachi Okamoto / scénario de Kaneto Shindô / 1971 / 149’ / VOSTF / copie neuve 35 mm
Avec Keiju Kobayashi, Tetsurô Tanba, Tatsuya Nakadai, Katsuhiko Sasaki, Kunie Tanaka

La bataille d’Okinawa eut lieu de mars à juin 1945. Étape déci­sive de la guerre du Pacifique, les Américains y enga­gè­rent des forces méca­ni­ques et humai­nes colos­sa­les. De leur côté, les Japonais étaient plus que jamais déter­mi­nés à défen­dre, même avec des moyens déri­soi­res, cet ultime rem­part contre l’inva­sion enne­mie.
Le film de guerre le plus ambi­tieux jamais pro­duit par les stu­dios japo­nais, à la veille de la rétro­ces­sion de l’île, sur l’enfer de la bataille d’Okinawa, ses pertes civi­les et mili­tai­res consi­dé­ra­bles, et qui fait encore l’objet de nom­breu­ses polé­mi­ques aujourd’hui.

- ven­dredi 28 ­sep­tem­bre 14h
- mer­credi 5 dé­cem­bre 20h


A propos du film La bataille d’Okinawa de... par MCJP_web

La bataille d'Okinawa © <span class="caps">TOHO</span> <span class="caps">CO</span>., <span class="caps">LTD</span>.

La com­plainte du vent
風音 (fûon)
de Yôichi Higashi / pro­duc­tion Siglo / 2004 / 106’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Muneo Uema, Haruko Katô, Miho Tsumiki

Trois per­son­na­ges, trois géné­ra­tions dans une famille d’Okinawa. Une île idyl­li­que à la croi­sée des cultu­res de l’Asie, pour­tant hantée par les sequel­les de la bataille de 1945 : 250 000 morts, un quart de la popu­la­tion de l’île dis­paru, une terre qui rejette encore aujourd’hui des osse­ments, enfin zone géos­tra­té­gi­que sen­si­ble qui concen­tre 75% des bases amé­ri­cai­nes en place au Japon.

- samedi 10 ­no­vem­bre 19h30
En pré­sence du réa­li­sa­teur
- samedi 17 ­no­vem­bre 19h

La complainte du vent © <span class="caps">SIGLO</span> <span class="caps">LTD</span>.

L’archi­pel d’Okinawa
沖縄列島 (oki­nawa rettô)
Documentaire de Yôichi Higashi / pro­duc­tion Siglo / 1969 / 90’ / VOSTF / copie 35 mm

Documentaire sur la vie quo­ti­dienne des habi­tants d’Okinawa dans le contexte poli­ti­que mou­ve­menté du Japon des années 1960 : l’avenir économique de l’île, l’exode des insu­lai­res sans tra­vail vers la métro­pole, la pré­sence assour­dis­sante des bases amé­ri­cai­nes en pleine guerre froide, le sou­ve­nir dou­lou­reux de la guerre, une culture ances­trale qui tente de sur­vi­vre à la moder­ni­sa­tion galo­pante du ter­ri­toire… Documentaire engagé qui défraya la chro­ni­que à son époque à la veille de la rétro­ces­sion des îles.

- Jeudi 8 no­vem­bre 20h
En pré­sence du réa­li­sa­teur
- ven­dredi 16 ­no­vem­bre 15h

L'archipel d'Okinawa © <span class="caps">SIGLO</span> <span class="caps">LTD</span>.

Gentil Japonais, qui es-tu ?
やさしいにっぽん人 (yasa­shii nip­pon­jin)
de Yôichi Higashi / pro­duc­tion siglo / 1970 / 118’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Chôichirô Kawarasaki, Mako Midori, Jûzô Itami, Chieko Higashiyama / Film inter­dit aux -12 ans

Okinawa, en 1945, Shaka avait un an. Il a sur­vécu mira­cu­leu­se­ment à un sui­cide col­lec­tif au cours duquel ses parents sont morts. Aujourd’hui il a vingt ans et tra­vaille comme méca­ni­cien. Son enfance d’orphe­lin l’a rendu taci­turne, sans repère. Sa ren­contre avec Yume, actrice dans une troupe d’avant-garde va lui redon­ner la force de vivre. Elle lui apprend l’amour, la « vraie parole » et le sens de l’enga­ge­ment. Ce film indé­pen­dant n’est pas sans rap­pe­ler, par son propos et par son style, l’esprit rebelle des pro­duc­tions ATG qui pren­nent leur essor à cette époque, après l’effron­de­ment du studio system japo­nais. Première réa­li­sa­tion de fic­tion de Yôichi Higashi et superbe pho­to­gra­phie.

- Samedi 10 ­no­vem­bre 16h30
En pré­sence du réa­li­sa­teur
- Mercredi 14 ­no­vem­bre 17h30 Gentil japonais, qui es-tu<small class="fine"> </small>? © <span class="caps">SIGLO</span> <span class="caps">LTD</span>.

Songe oki­na­waïen d’une nuit d’été
真夏の夜の夢 さんかく山のマジル-(manatsu no yoru no yume san­ka­kuyama no majirû) de Yûji Nakae / 2009 / 105’ / VOSTF / copie 35mm
Avec Yuki Shibamoto, Honami Kurashita, Tomi Taira, Susumu Taira

Comédie fan­tas­ti­que. La petite Yuriko vit à Yugafujima. Cette île est pro­té­gée par le roi Tanme, un esprit qui y a ins­tallé son royaume. Un jour elle fait la ren­contre de Majirû, mi-homme, mi-dieu et tur­bu­lent fils du roi. Ce der­nier lui expli­que que son père est de retour d’une réu­nion au sommet avec les esprits de l’uni­vers, où il a déclaré son inquié­tude devant la vanité des hommes. Majirû fait pro­met­tre à Yuriko de ne jamais oublier les esprits de son île quand elle sera grande…

- samedi 13 oc­to­bre 19h
En pré­sence du réa­li­sa­teur
- mardi 30 oc­to­bre 20h

Songe okinawaien d'une nuit d'été, © 2009 Manatsu no yoru no yume partners

L’amour caché de Nabbie
ナビィの恋 (nabî no koi)
de Yûji Nakae / 1999 / 92’ / VOSTF / copie 35 mm / Avec Naomi Nishida, Jun Murakami, Tomi Taira, Susumu Taira

Okinawa, dans les années 1990. Nanako quitte Tôkyô pour reve­nir habi­ter à Okinawa, où vivent encore ses grands-parents. À bord du ferry qui la ramène se trouve également Sun Ra, le vieux dandy de son vil­lage. Nanako reprend vite goût à la dou­ceur tro­pi­cale, sa musi­que, ses danses et les occa­sions de boire qui ne man­quent jamais. Un jour, on apprend que sa grand-mère et Sun Ra vivent en secret une pas­sion tor­ride. Les habi­tants du vil­lage déci­dent d’explu­ser Sun Ra… Comédie par le meilleur repré­sen­tant d’Okinawa dans le cinéma japo­nais.

- ven­dredi 12 oc­to­bre 15h
En pré­sence du réa­li­sa­teur
- samedi 13 oc­to­bre 17h
En pré­sence du réa­li­sa­teur

L'amour caché de Nabbie © <span class="caps">OFFICE</span> <span class="caps">SHIROUS</span>

Hotel Hibiscus
ホテル・ハイビスカス (hoteru hai­bi­su­kasu)
de Yûji Nakae / 2002 / 92’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Kimiko Yo, Masao Teruya, Tomi Taira, Honami Kurashita / D’après le manga de Miiko Nakasone

À Okinawa, l’hôtel Hibiscus, géré par la famille Kurashita, a la par­ti­cu­la­rité de n’avoir qu’une seule cham­bre à offrir aux voya­geurs. En ren­trant de l’école, Mieko, la fille cadette de la famille, vient en aide à un tou­riste de la métro­pole pris d’un malaise sur le trot­toir. Il devient pour quel­ques temps le client de l’hôtel Hibiscus. Celui-ci fait la connais­sance des Kurashita, une famille métis­sée à l’image de l’île, plu­rieth­ni­que et plu­ri­cultu­relle. Le film qui a lancé la mode d’Okinawa au Japon.

- Samedi 13 oc­to­bre 14h
En pré­sence du réa­li­sa­teur
- Samedi 3 no­vem­bre 17h Hôtel Hibiscus © <span class="caps">OFFICE</span> <span class="caps">SHIROUS</span>

Le vieil homme et la mer…de Chine orien­tale
老人と海 (rôjin to umi)
Documentaire de John Junkerman / pro­duc­tion Siglo / 2011 / 101’ / VOSTF / copie 35mm /
Avec Shigeru Itokazu

Portrait d’un pêcheur de 82 ans sur l’île de Yonaguni, île fron­tière avec Taïwan, rat­ta­chée admi­nis­tra­ti­ve­ment à la pré­fec­ture d’Okinawa. D’après le cri­ti­que de cinéma Tadao Satô, « Tetsujirô Yamagami, le pro­duc­teur de la société Siglo, s’est rendu compte qu’il exis­tait, dans les îles du sud du Japon, le même envi­ron­ne­ment et la même méthode de pêche que ceux décrits par Hemingway dans son fameux roman. Il est donc allé cher­cher un vrai pêcheur. Ce film fait effec­ti­ve­ment penser à la mer et à la pêche d’Hemingway, mais le per­son­nage prin­ci­pal du vieil homme est très dif­fé­rent de celui du roman, qui vit dans son monde, à la fois obs­tiné et viril, tel que l’aiment les Américains. » (sour­ce : site de la Cinémathèque Française).
Par le réa­li­sa­teur de Power and Terror – Noam Chomsky in Our Times (2002)

- mardi 23 oc­to­bre 15h
- jeudi 25 oc­to­bre 20h

Le dau­phin bleu
ドルフィンブルー フジ、もういちど宙へ
de Tetsu Maeda / pro­duc­tion Siglo / 2007 / 105’ / VOSTF / copie 35mm
Avec Kenichi Matsuyama, Mitsuki Takahata, Hiroyuki Ikeuchi, Maki Sakai

Fuji, un dau­phin femelle, est l’attrac­tion vedette d’un centre aqua­ti­que d’Okinawa. Le jeune vété­ri­naire nou­vel­le­ment affecté au centre est confronté à un grave pro­blème dès son arri­vée : Fuji, malade, risque de mourir, et le centre serait obligé de fermer. Le vété­ri­naire se décide à tenter le tout pour le tout en opé­rant l’animal. Un film tendre digne d’une pro­duc­tion Disney, pour les petits et les grands, dans la dou­ceur tro­pi­cale d’Okinawa.

- jeudi 25 oc­to­bre 17h45
- mer­credi 14 ­no­vem­bre 15h

Petite salle (rez-de-chaus­sée)
et grande salle (niveau -3)

Tarif 4€ (réduit 3€) pour les films en VOSTF
(ver­sion ori­gi­nale sous-titrée fran­çais) /
2€ pour les films en VOSTA (ver­sion ori­gi­nale sous-titrée anglais)
et les docu­men­tai­res
* Séances en entrée libre
(dans la limite des places dis­po­ni­bles) /
Pass « spé­cial 15e anni­ver­saire » : 50€ (tarif réduit 35€)
vala­ble pour toutes les séan­ces
dans la limite des places dis­po­ni­bles,
en vente jusqu’au 1er dé­cem­bre

Informations sur le pass ici


Avec la col­la­bo­ra­tion de la chaîne natio­nale NHK

Maison de la culture du Japon à Paris

Cinéma