Vies de l’après-guerre

Thème 11


PROLOGUE À LA THÉMATIQUE :
Le Jour le plus long du Japon
日本のいちばん長い日 (nihon no ichiban nagai hi)
de Kihachi Okamoto / 1967 / 157’ / VOSTF / copie neuve 35 mm
Avec Toshirô Mifune, Sô Yamamura, Chishû Ryû, Takashi Shimura, Seiji Miyaguchi, Nobuo Nakamura, Etsushi Takahashi

L’action se déroule entre le 26 ­juillet 1945, jour de la décla­ra­tion de Potsdam, et le 15 août, jour de la décla­ra­tion de l’Empereur Hirohito. Le haut com­man­de­ment mili­taire est par­tagé entre deux ten­dan­ces : celle des par­ti­sans de la red­di­tion et celle des jusqu’au-bou­tis­tes. Un huis-clos s’ins­talle…

Interview de Mineko Okamoto, épouse du réa­li­sa­teur, à propos du Jour le plus long du Japon


A propos du film Le jour le plus long du Japon... par MCJP_web

- samedi 15 ­sep­tem­bre 14h
- mardi 18 ­sep­tem­bre 20h

Le jour le plus long du Japon, © 1967, Toho Co., <span class="caps">LTD</span>.

Le cachot aux murs épais
壁あつき部屋 (kabe atsuki heya)
de Masaki Kobayashi / 1956 / 110’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Keiko Kishi, Yûnosuke Itô, Torahiko Hamada, Kô Mishima, Eitarô Ozawa

Tiré des jour­naux inti­mes d’offi­ciers subal­ter­nes et de sim­ples sol­dats jugés et empri­son­nés pour crimes de guerre (cri­mi­nels de classe B et C), ce film pose le pro­blème de la véri­ta­ble res­pon­sa­bi­lité de ces der­niers.

- jeudi 27 ­sep­tem­bre 18h
- mer­credi 28 ­no­vem­bre 20h

Le cachot aux murs épais, © 1953 Shochiku Co., Ltd.

L’ange ivre
酔いどれ天使 (yoi­dore tenshi)
d’Akira Kurosawa / 1948 / 98’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Takashi Shimura, Toshirô Mifune, Reizaburô Yamamoto, Michiyo Kogure, Chieko Nakakita, Noriko Sengoku

Appelé en pleine nuit à soi­gner un jeune gang­ster pour une bles­sure à la main, un méde­cin alcoo­li­que décèle une affec­tion plus grave, la tuber­cu­lose. Il tente de soi­gner le "couillon" qui ne veut rien enten­dre, et malgré les dis­pu­tes et les mena­ces, il se prend d’amitié pour lui.

- mardi 11 ­sep­tem­bre 20h
- jeudi 8 no­vem­bre 17h45

Au-delà du col enneigé
銀嶺の果て (ginrei no hate)
de Senkichi Taniguchi / 1947 / 85’ / VOSTF / copie 16 mm
Avec Takashi Shimura, Toshirô Mifune, Yoshio Kosugi, Akitake Kôno, Setsuko Wakayama

Sur un scé­na­rio d’Akira Kurosawa. Premier film avec Toshirô Mifune. Trois gang­sters se réfu­gient sur une mon­ta­gne ennei­gée après avoir cam­briolé une banque. Le pre­mier essai de film noir à la japo­naise, sous influence amé­ri­caine, qui pré­fi­gure L’Ange ivre.

- ven­dredi 7 sep­tem­bre 18h
- jeudi 8 no­vem­bre 15h15

L’amour mater­nel
母情 (bojô)
de Hiroshi Shimizu / 1950 / 83’ / VOSTF / copie 16 mm
Avec Nijiko Kiyokawa, Yatarô Kurokawa, Musei Tokugawa, Chôko Iida, Isuzu Yamada, Kumeko Urabe

Une mère pauvre est obli­gée de confier ses enfants, de pères dif­fé­rents, à des parents loin­tains. Personne ne veut pren­dre la charge du garçon qui mouille son lit chaque nuit…
Production emblé­ma­ti­que du haha-mono (film de mère), genre à succès après 1945, met­tant en scène des veuves de guerre confron­tées à de ter­ri­bles dif­fi­cultés économiques, et contrain­tes sou­vent à se pros­ti­tuer pour élever leurs enfants.

- jeudi 20 ­sep­tem­bre 18h15
- mer­credi 7 no­vem­bre 15h

Quel est ton nom ?
Quel est ton nom<small class="fine"> </small>? © 1954 Shochiku Co., <span class="caps">LTD</span>.君の名は 総集編 (kimi no na wa sôshû­hen)
de Hideo Ôba / 1953-1954 / 185’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Keiji Sada, Keiko Kishi, Chikage Awashima

Lors d’une nuit de bom­bar­de­ments amé­ri­cains, Haruki et Machiko se ren­contrent sur un pont à Tôkyô. Sans s’être pré­sen­tés, ils se quit­tent en jurant de se retrou­ver dans six mois au même endroit. Une des pre­miè­res roman­ces d’ins­pi­ra­tion occi­den­tale. Un succès phé­no­mé­nal qui enri­chit les exploi­tants de salles de manière ful­gu­rante, au point de créer un phé­no­mène social.

- jeudi 20 ­sep­tem­bre 20h
- mer­credi 3 oc­to­bre 20h

Nuages flot­tants
浮雲 (uki­gumo)
de Mikio Naruse / 1955 / 127’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Hideko Takamine, Masayuki Mori, Chieko Nakakita /
adap­ta­tion du roman de Fumiko Hayashi

En 1946, Yukiko est rapa­triée du Vietnam et retrouve Tomioka, un ingé­nieur qui lui avait promis de divor­cer pour l’épouser après la guerre. À l’hôtel où ils se sont donnés rendez-vous et font l’amour, Tomioka lui avoue qu’il ne peut quit­ter sa femme. Yukiko se retrouve seule et enceinte. Le destin les réu­nira pour­tant au gré des événements de l’après-guerre.

- ven­dredi 21 ­sep­tem­bre 15h
- ven­dredi 19 oc­to­bre 17h30

Nuages flottants, © 1955 <span class="caps">TOHO</span> <span class="caps">CO</span>., <span class="caps">LTD</span>.

Le détroit de la faim
飢餓海峡 (kiga kaikyô)
de Tomu Uchida / 1964 / 182’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Rentarô Mikuni, Sachiko Hidari, Junzaburô Ban, Ken Takakura, Yoshi Katô /
D’après le roman de Tsutomu Minakami

En 1946, un prê­teur sur gages est assas­siné à Hokkaidô avec toute sa famille. Un des cou­pa­bles échappe à la police. Il ne sera retrouvé que dix ans plus tard, après avoir assas­siné une pros­ti­tuée qui l’avait aidé à se cacher.

- mardi 30 oc­to­bre 16h30
- samedi 1er dé­cem­bre 18h30

La bar­rière de chair
肉体の門 (niku­tai no mon)
de Seijun Suzuki / 1964 / 90’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Jô Shishido, Yumiko Nogawa, Miyako Kasai, Kayo Matsuo, Tomiko Ishii, Kôji Wada

Dans le Tôkyô chao­ti­que de l’après-guerre, cinq pros­ti­tuées ten­tent de vivre vaille que vaille dans le monde impi­toya­ble de la pègre.

- jeudi 18 oc­to­bre 18h
- samedi 20 oc­to­bre 17h

Histoire du Japon de l’après-guerre racontée par une hôtesse de bar
にっぽん戦後史 マダムおんぼろの生活 (nippon sen­go­shi madamu onboro no sei­katsu)
de Shôhei Imamura / 1970 / 100’ / VOSTF / copie 35 mm
Avec Tami Akaza, Etsuko Akaza, Akemi Akaza

Le film est une enquête menée par Imamura en per­sonne, sur la vie et les aspi­ra­tions d’une hôtesse de bar, Emiko Akaza, dite Madame Onboro, qui tient un bar à Yokosuka, non loin de Tôkyô. Il s’y trouve, depuis la guerre, une impor­tante base navale amé­ri­caine. Son his­toire per­son­nelle – de la fin de la Seconde Guerre mon­diale à l’époque du tour­nage du film (1969/70) et, par­tant, celle de ses amants (pour la plu­part des mili­tai­res amé­ri­cains) et de sa fille Etsuko –, est entre­cou­pée de stock-shots d’actua­lité des prin­ci­paux événements de l’his­toire récente du Japon : les grèves et les vio­len­tes mani­fes­ta­tions du début des années 1950, les sabo­ta­ges fer­ro­viai­res, l’assas­si­nat du chef du parti socia­liste, la chasse aux « rouges », les mani­fes­ta­tions contre le traité de sécu­rité nippo-amé­ri­cain, le mariage prin­cier, etc. Ce qui four­nit un contraste entre la réa­lité des événements his­to­ri­ques et la concep­tion toute per­son­nelle de l’hôtesse de bar vis-à-vis de ces mêmes événements.

- samedi 15 ­sep­tem­bre 19h
- mardi 13 ­no­vem­bre 15h30

Petite salle (rez-de-chaus­sée)
et grande salle (niveau -3)

Tarif 4€ (réduit 3€) pour les films en VOSTF
(ver­sion ori­gi­nale sous-titrée fran­çais) /
2€ pour les films en VOSTA (ver­sion ori­gi­nale sous-titrée anglais)
et les docu­men­tai­res
* Séances en entrée libre
(dans la limite des places dis­po­ni­bles) /
Pass « spé­cial 15e anni­ver­saire » : 50€ (tarif réduit 35€)
vala­ble pour toutes les séan­ces
dans la limite des places dis­po­ni­bles,
en vente jusqu’au 1er dé­cem­bre

Informations sur le pass ici


Avec la col­la­bo­ra­tion de la chaîne natio­nale NHK

Maison de la culture du Japon à Paris

Cinéma