Menu

Billetterie
展覧会

Exposition - 28 mar. > 23 juin. 2012 à 12h

Humour, parodie et vidéos

「パリに笑壷を運ぶ」

Créations vidéo du Japon contemporain

Pour fêter son 15e anniversaire dans la bonne humeur, la MCJP présente cette année deux expositions sur le thème du rire. Celle du printemps met à l’honneur les créations vidéo d’artistes japonais appartenant pour la plupart à la jeune génération. Puis en automne, vous découvrirez les multiples facettes de l’humour dans l’art japonais de la préhistoire au XIXe siècle.

Rires de joie et de bonheur, mais aussi rires provoqués par une situation absurde ou décalée, humour noir critique de la société… Le rire se décline de mille façons et exprime toutes sortes d’émotions. Mais qu’est-ce qui fait rire les Japonais ? L’humour est-il le même à Tôkyô et à Ôsaka ? Eléments de réponses avec les œuvres vidéo de neuf créateurs contemporains qui, nous l’espérons, vous feront sourire ou rire aux éclats !

Dans sa série de courts-métrages « OH ! Mikey », le réalisateur Yoshimasa Ishibashi utilise uniquement des mannequins pour incarner une famille américaine venue s’installer au Japon. Une comédie où les expressions figées des poupées et leurs rires hystériques soulignent l’absurdité des situations.
Autre représentant d’un certain humour noir, Jin Kurashige nous montre en vitesse accélérée comment de jeunes filles construisent avec de simples tubes en plastique…un char grandeur nature.

La parodie est une obsession partagée par deux artistes diamétralement opposés. Photographe de renommée internationale, Yasumasa Morimura excelle à se grimer en star du cinéma ou en icône de la peinture. Il nous invite cette fois-ci à nous moquer des tyrans dans une oeuvre vidéo où il incarne un troublant clone japonais du Dictateur de Chaplin.
Hommage à Brigitte Bardot, « Baguette Bardot » est une parodie résolument francophile de l’artiste japonaise toastie. Deux baguettes de pain à la place des bras, une perruque blonde sur la tête, elle est l’héroïne de clips musicaux façon Nouvelle vague ou pop nippone.

Certains artistes sont restés de grands enfants, nostalgiques de leurs jouets d’autrefois… Les vidéos captivantes de Yukihiro Taguchi, filmées image par image, montrent des tables, des chaises et même le plancher de son atelier exécutant des « chorégraphies » ou se faisant la belle dans les rues de Berlin. Tarô Izumi filme des installations ludiques faites de bric et de broc, des sortes d’’innocents jeux d’enfants destinés aux adultes dans lesquels on s’amuse avec sérieux à faire l’imbécile.
Enfin, au moyen de peluches, d’animés, d’images de synthèse, Kôichi Enomotoraconte les aventures abracadabrantes d’un panda et d’un aigle polyglottes.

Du quotidien le plus banal peut surgir le rire comme le prouvent les vidéos d’Iichirô Tanaka. Cet artiste a ainsi filmé une traditionnelleséance de gymnastique dans un jardin public. Mais lorsqu’un participant improvise des mouvements ridicules, les personnes qui l’entourent feignent de ne pas être perturbées par l’intrus.
« Et alors ? » Le titre ironique de la série d’Atsushi Suzuki résume bien la perplexité qu’on éprouve parfois face aux scènes anodines filmées dans son quartier. Il projette en boucle de très courts extraits volontairement insignifiants, et de cette répétition sans fin naît une impression d’absurdité ou de comique.

Ce petit tour d’horizon de l’humour made in Japan conçu par Hisako Hara, conseillère de l’exposition, est complété par deux programmes de films arty ou underground sélectionnés par Takashi Sawa. Ces oeuvres de Ryo Hirano, Daisuke Nose, Makiko Yamamoto, Shin’ichi Tamano, Tomoharu Suzuki, Takuya Dairiki + Takashi Miurasont présentées dans l’exposition ainsi que dans la petite salle (rez-de-chaussée) le 7 avril (en présence de Takashi Sawa) et le 19 mai, à 15h et 17h.

Programme « Blaise » / durée totale : 70 min. 
« Hietsuki-bushi »
Ryô Hirano, 2011, 4 min., vidéo (musique : OMODAKA)
« He may solve the problem by using his logic. »
Daisuke Nose, 2006, 12 min., vidéo, 12 min., 2006, version anglaise
« Lost & Found »
Makiko Yamamoto, vidéo, 40 min., 2011, version anglaise
« Holiday »
Ryô Hirano, vidéo, 14 min., 2011, version originale sous-titrée en anglais

Programme « Alfred » / durée totale : 70 min. 
« Junjo Sukekoma She »
Shin’ichi Tamano, 8 mm (vidéo), 15 min., 2002 (version vidéo)
« Brain Ash » 
Tomoharu Suzuki, vidéo, 8 min., 2007
« Nikotoko Island »
Takuya Dairiki + Takashi Miura, vidéo, 47 min., 2008, version originale
sous-titrée en français

Rencontre avec Hisako Hara, conseillère de l’exposition

Mercredi 28 mars 2012 à 18h30
Petite salle (rez-de-chaussée)
Entrée libre dans la limite des places disponibles 
Durée 1h30 environ / En japonais avec traduction consécutive en français 
En présence de Takashi Sawa

Projections

Samedi 7 avril 2012(en présence de Takashi Sawa)
15h Programme « Blaise »
17h Programme « Alfred »
Petite salle (rez-de-chaussée) 
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Samedi 19 mai 2012
15h Programme « Alfred »
17h Programme « Blaise »

Nuit des musées

Le samedi 19 mai 2012, à l’occasion de la Nuit des musées, l’exposition sera ouverte exceptionnellement et gratuite pour tous de 18h à 23h.

Organisation Fondation du Japon, 
Maison de la culture du Japon à Paris, 
Association pour la MCJP

Avec le concours de Sony