Menu

Billetterie
講演会

Conférences - sam. 11 juin. 2022 à 15h

Initiation à l'art du kyôgen : le rire dans tous ses éclats

大蔵流狂言師茂山逸平氏によるレクチャー・デモンストレーション

Conférence-démonstration

Le kyôgen, forme de théâtre comique né au Japon vers la fin du XIVe siècle en même temps que le théâtre nô, se perpétue depuis près de 700 ans. Ippei SHIGEYAMA, maître de kyôgen de l’école Ôkura de Kyôto, présentera de façon accessible ce théâtre qui brocarde avec légèreté la bêtise inhérente à la nature humaine, à travers des histoires empruntées à la vie quotidienne du petit peuple, ou encore des légendes revisitées sur le mode de l'humour. 
Ce sera aussi pour l'acteur l'occasion de nous dévoiler sa nouvelle création : L'habitant de ces parages. Cette "pièce-solo" se veut un condensé de tout ce qui fait la singularité de l'art du kyôgen : maîtrise du chant, de la danse, de la pantomime et du jeu masqué.
Exprimer toute une palette d'émotions sur une scène sans le moindre décor, et sans accompagnement musical : c'est ce minimalisme même qui permet de stimuler l’imagination de chaque spectateur.
Cette expérience à ne pas manquer devrait contribuer à faire sentir l'universalité et l'intemporalité d'un art ancré pourtant dans une tradition culturelle "spécifiquement japonaise" ! 

Ippei Shigeyama

Né à Kyoto en 1979, Ippei Shigeyama est le deuxième fils de Shingo Shigeyama, un acteur de kyôgen de l’école Ôkura connu sous le nom de Shime Shigeyama II. Ippei fait ses débuts sur scène à l’âge de 4 ans dans la pièce Narihiramochi. Durant son enfance, il apparait dans d’autres pièces classiques ainsi que dans le film Shogun Iemitsu no Ranshin: Gekitotsu (1988) où il interprète le fils du shôgun. Il se fait connaître dans tout le Japon grâce à ses rôles dans plusieurs séries télévisées diffusées notamment sur la NHK.
Son parcours d’acteur de kyôgen est lui aussi remarquable. En 1994, Ippei interprète pour la première fois le rôle de Senzai dans Okina, l’une des pièces de nô les plus sacrées. En 2000, il forme avec son cousin Shigeru et son frère Motohiko le groupe TOPPA qui perpétue l’art du kyôgen. Il apprend également à jouer les pièces emblématiques du kyôgen : Sanbaso en 2001, Tsurigitsune en 2003 et Hanago en 2012.
Il se produit non seulement à Kyoto, mais aussi fréquemment à Tokyo, et même à l’étranger, notamment à la Japan Week de Venise en 1996. Afin de perfectionner son jeu, il étudie le théâtre pendant un an en France en 2007 grâce à l’Agence pour les Affaires culturelles du Japon.
Plus récemment, en 2016, il interprète Sanbaso au Carnegie Hall.
Il a reçu de nombreux prix parmi lesquels The Young Artist Award de la Ville de Kyoto en 2011 et le Kyoto Prefecture Culture Prize for Effort en 2016.

 

Petite salle (rez-de-chaussée)
Entrée libre sur réservation
Réservation sur www.mcjp.fr
En japonais avec traduction consécutive en français
Durée : environ 90 mn
Avec le soutien de l'ARTA (Association de Recherche des Traditions de l’Acteur)