Menu

Billetterie
舞台公演

Spectacles - Jeudi 3, vendredi 4 et samedi 5 avril 2008 à 20h

« Sumidagawa » (La rivière Sumida)

de Susumu Yoshida, mise en scène de Michel Rostain

Un passeur s’apprête à faire traverser la rivière Sumida à un groupe de voyageurs. Apparaît alors une femme folle de douleur : elle est à la recherche de son fils disparu. Le passeur lui explique que les pèlerins réunis sur l’autre rive prient pour le repos d’un jeune garçon mort il y a tout juste un an. La mère se trouve en fait devant la tombe de son propre fils. Au cours de sa prière, elle croit entrevoir le spectre de l’enfant, mais l’ombre disparaît en même temps que l’aube apparaît. La mère n’a-t-elle pas vu vraiment son enfant ?
Pour cet opéra, Susumu Yoshida s’est inspiré d’une pièce de Nô écrite au XVe siècle par Motomasa Kanze, fils de Zeami. Il a gardé du nô d’origine l’économie instrumentale, le dépouillement vocal, la force poétique, la tragédie intime. Le compositeur anglais Benjamin Britten en avait déjà tiré un opéra en 1964, Curlew River, dans lequel il avait christianisé l’histoire. Mais dans son adaptation du texte original, Yoshida tenait à faire comprendre le côté bouddhique et chamaniste de la pièce. En réduisant son orchestre à quatre percussionnistes, en se limitant à deux chanteurs, il rejoint l’univers intense et minimaliste du Nô d’origine.
 
"Comme le dit Yoshida, en citant son maître Messiaen : « La musique existe pour consoler les gens. » La sienne semble nous conduire sur des rives inexplorées… " Opéra Magazine, novembre 2007
"Timbres, couleurs, nuances, dynamique sont exploités avec une économie de moyens fascinante. Les voix sont la plupart du temps à nu, ce qui renforce la tension recherchée." Les Echos, novembre 2007

Grande salle (niveau -3)
Tarif 20 € / Tarif réduit 16 € / Tarif adhérent MCJP 12 €
Réservation ouverte à partir du 4 mars au 01 44 37 95 95  du mardi au samedi de 12h à 18h30
Réservation prioritaire pour les adhérents MCJP ouverte à partir du 26 février 
Photos © Caroline Ablain

En japonais avec surtitres en français 

Avec le soutien de   
Un événement

Partenaires

 

Musique et livret Susumu Yoshida 
Mise en scène Michel Rostain 
Avec Karen Wierzba (soprano), Armando Noguera (baryton), Quatuor des Percussions Rhizome 
Décors Jean-Pierre Larroche 
Costumes Chantal Thomas 
Lumières Stéphanie Petton

Commande passée à Susumu Yoshida par l’Etat français, les Percussions Rhizome, le Théâtre de Cornouaille – Centre de création musicale, Scène nationale de Quimper