Menu

Billetterie
講演会

Conférences - mer. 1 juil. 2015 à 18h

Enjeux de PARASOPHIA : Festival international d’art contemporain de Kyoto

Conférence par Hiroshi Yoshioka

PARASOPHIA est un festival international d’art contemporain organisé dans la ville de Kyoto. La dernière édition s’est déroulée du 7 mars au 10 mai 2015. 40 artistes de 20 pays différents ont contribué à cette grande manifestation artistique.

Comme pour la Biennale de Kyoto de 2003, PARASOPHIA a accueilli de nom­breux visi­teurs japo­nais et étrangers dans dif­fé­rents espa­ces de la ville. L’expo­si­tion prin­ci­pale se dérou­lait au Musée muni­ci­pal d’art de Kyoto. L’annexe du musée de Kyoto, le centre d’art de Kyoto, l’habi­tat à loyer modéré de Horikawa et d’autres lieux ont également été choi­sis comme empla­ce­ments d’expo­si­tion. Avec de nom­breux événements artis­ti­ques péri­phé­ri­ques, tels Kyotographie (fes­ti­val de pho­to­gra­phies), Artkyoto 2015 ou encore le Festival de l’art des bains com­muns, ayant tous eu lieu à cette même période, la ville de Kyoto s’est trans­for­mée pour un temps en un immense centre d’art.

En met­tant en lumière la géo­gra­phie et l’his­toire de la ville de Kyoto, Hiroshi Yoshiokanous fera décou­vrir l’envi­ron­ne­ment artis­ti­que de cette ville et la situa­tion ori­gi­nale de cer­tains quar­tiers, tels Suijin et Kujôyama, qui sont à la fois tra­di­tion­nels et inno­vants. Cette réflexion nous amè­nera à mieux connaî­tre la ville de Kyoto, vue sous un angle inédit allant au-delà du simple point de vue tou­ris­ti­que.

Hiroshi Yoshioka est pro­fes­seur en esthé­ti­que à l’Université de Kyoto, direc­teur artis­ti­que de la Biennale de Kyoto en 2003 et de la Biennale d’Ogaki en 2006. Sa pré­sen­ta­tion sera suivie d’une réflexion com­pa­ra­tive menée par Jean-Louis Boissier, pro­fes­seur émérite en arts et esthé­ti­que, direc­teur de recher­che à l’Université Paris 8, ainsi que d’une dis­cus­sion avec Miki Okubo, doc­to­rante et char­gée de cours à l’Université Paris 8, modé­ra­trice.

Intervenants : 

Hiroshi Yoshioka
Né à Kyoto en 1956. Professeur d’esthé­ti­que et de théo­rie de l’art à l’École doc­to­rale de la Faculté des let­tres de l’Université de Kyoto. Il est pré­si­dent de l’Association japo­naise d’Études sémio­ti­ques. Ses ouvra­ges (en japo­nais) incluent : Le Temps pré­sent de la pen­sée : Système com­plexe, cybe­res­pace, et affor­dance, Kodansha, 1997 et L’Information et la vie : Cerveau, com­pu­ters et uni­vers avec Hisashi Muroi, Shinyosha, 1993. Il s’est occupé de divers pro­jets d’expo­si­tions, comme la Biennale de Kyoto en 2003 et la Biennale d’Ogaki en 2006. Il a pré­sidé trois années consé­cu­ti­ves l’ICOMAG (Convention Internationale des mangas, ani­ma­tions, jeux et arts des médias) à Tokyo.

Jean-Louis Boissier
Jean-Louis Boissier est pro­fes­seur émérite (depuis 2013) en arts et esthé­ti­que, direc­teur de recher­che à l’Université Paris 8 (Esthétique des nou­veaux médias) et à l’École natio­nale supé­rieure des arts déco­ra­tifs (EnsadLab). Il est com­mis­saire d’expo­si­tions ayant trait aux arts des nou­veaux médias et auteur d’ins­tal­la­tions et de pro­gram­mes vidéo-inte­rac­tifs. Ses prin­ci­paux arti­cles sur l’inte­rac­ti­vité en art ont été publiés dans La Relation comme forme, Mamco-Genève/Presses du réel, 2004 puis 2009.

Miki Okubo
Née en 1984 à Sapporo. Doctorante en esthé­ti­que et art contem­po­rain et char­gée de cours à l’Université Paris 8. Elle ensei­gne l’art contem­po­rain, l’esthé­ti­que et l’his­toire de la mode, l’expo­si­tion de soi sur les réseaux sociaux, le jour­nal intime et la pop-culture. Essayiste de la revue « Toxic Girls Review » édité par Hiroshi Yoshioka, ainsi qu’auteur du blog de cri­ti­que d’art « salon de mimi » (www.mrex­hi­bi­tion.net/wp_mimi/).

Petite salle (rez-de-chaus­sée)
Entrée libre sur réser­va­tion