Menu

Billetterie
舞台公演

Spectacles - ven. 20 mar. 2009 à 10h

B.

Une soirée en deux parties qui met en face à face d’un côté la recherche minimaliste et spirituelle par la danse butô de la condition humaine, et d’un autre côté l’écriture épurée et l’univers d’une densité absolue du Prix Nobel 1969, Samuel Beckett : l’absurdité tragi-comique de la nature humaine, son rapport au temps, à la déréliction, au vieillissement, à sa condition inéluctable de mortel. Tragi-comique comme l’est en permanence notre vie, oscillant entre rire et larmes, souffrance et beauté, attente et désir…

 

1. Butô

Mise en scène : Philippe Lanton
Chorégraphies : Katsura Kan
Danseurs : Katsura Kan, Olivier Renouf
Comédienne : Evelyne Pelletier
Concepteur sonore : François Sardi


Cette partie chorégraphique met en jeu le danseur butô Katsura Kan, sa recherche chorégraphique, son univers spirituel et métaphysique lié au shintoïsme japonais.
Quel sens porte la vie ? Y en a-t-il plusieurs ? Sont-ils antagonistes, contradictoires ? Le plateau devient espace du « Monde », lieu du corps et du temps qui s’écoule et s’effrite…

Katsura Kan danse depuis 1979. Il fonde la compagnie de butô « Katsura Kan & Saltimbanque » en 1986, puis un groupe expérimental pluridisciplinaire en 1992. Il sillonne le Japon et le Sud-Est asiatique, multipliant ses recherches sur les formes contemporaines de l'art asiatique. Il s'est fait connaître par sa forme très personnelle de butô aux Etats-Unis, en Europe, en Egypte... En 2002-2003, il élabore une forme de « théâtre physique » basé sur La Tempête de Shakespeare. En 1999, il joue dans la pièce La mort d'Empédocle présentée à Bangkok, Kyôto, à La Filature de Mulhouse... En 2004, le spectacle est repris au théâtre de Molière-Maison de la Poésie à Paris. Depuis 2005, Katsura Kan propose dans le monde entier des démonstrations, des ateliers de recherche…


2. Beckett

Mise en scène : Philippe Lanton
Comédienne : Evelyne Pelletier
Acteur 1 : Katsura Kan
Acteur 2 : Olivier Renouf 
Voix Off : François Marthouret
Scénographie et Lumière : Yves Collet
Collaboration à la Scénographie et à la Lumière : Christelle Toussine

Trois textes organisent cette deuxième partie de soirée, intimement liée à la résonance de la première et inversement.

"Pour entrer dans la densité de l’écriture de S. Beckett, sa rugosité, son épure le public doit traverser une épreuve afin « d’entendre » la qualité de sa parole. Afin d’aider le public moins averti, je pense que la méditation avec le corps, l’espace, la danse et tout particulièrement la danse butô est une ouverture magnifique au minimalisme beckettien. Cela passe aussi par un nettoyage de tout ce qui nous encombre, stress, angoisses, agressions de notre journée, préoccupations multiples et créé ainsi la disponibilité nécessaire pour méditer et penser au gré du flot de l’écriture de S. Beckett. Ainsi « préparé » (comme le nô passe par des phases de préparation de l’écoute du spectateur), le public
entrera naturellement et de plain-pied dans les textes de Beckett en deuxième partie, et, je l’espère, en ressortira d’autant plus nourri…" Philippe Lanton

Cette fois 
Dialogue d’un même homme à trois voix – A,B,C – enregistré alors que seule la tête blême de cet homme est vue par le public.

Acte sans parole II 
Deux hommes enfermés dans un sac s’habillent puis se déshabillent sous la menace permanente de la dame « faux ». Sorte de burlesque comique et grinçant, dans la même ligne que les films de Buster Keaton avec lequel Beckett travailla.

Berceuse 
Dialogue d’une vieille femme avec sa propre voix lui ressassant ses souvenirs et son rapport au monde et au temps… avant que cette dernière ne s’endorme – ou ne meure – bercée par un rocking-chair…

Souffle
Respiration – ponctue le spectacle.
> La compagnie Le Cartel
Direction artistique Philippe Lanton
De 1989 à 1999, Le Cartel crée une série de spectacles sur des textes de Heiner Müller, Goethe, Lessing, Bertold Brecht… et affirme un style et une esthétique remarqués. Une collaboration de trois ans s’installe avec la Filature-Scène Nationale de Mulhouse. Depuis toujours, la dualité vie et mort est une des obsessions centrales de la compagnie qui ouvre son répertoire à d’autres écrivains qui sont associés à la création : Roland Fichet, Valère Novarina, Wole Soyinka…Le Cartel crée et diffuse ses spectacles en France et à l’étranger (Japon, Thaïlande, Algérie et Russie). Philippe Lanton poursuit avec une équipe artistique régulière (Aurélien Recoing, Evelyne Pelletier, Yves Collet…..) ouverte à des collaborateurs pluridisciplinaires une activité de recherche sur des textes poétiques et métaphysiques.

Grande salle (niveau -3)
Tarif 15 € / Réduit 12 € / Adhérent MCJP 9 € 
Réservation à partir du 20 février au 01 44 37 95 95 
Réservation prioritaire pour les adhérents MCJP à partir du 13 février
Une production Le Cartel / La compagnie Le Cartel est soutenue par la ville de Montreuil / Coproduction (CAP)* avec le soutien du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et de la Région Ile-de-France
Photo DR
Avec l'appui de l'Opéra Comique
 
 
Mise en scène : Philippe Lanton
Chorégraphies : Katsura Kan
Collaboration artistique : Evelyne Pelletier
Costumes : Yohji Yamamoto
Danseurs : Katsura Kan, Olivier Renouf
Comédienne : Evelyne Pelletier
Voix Off : François Marthouret
Concepteur sonore : François Sardi
Scénographie et lumière : Yves Collet
Collaboration à la scénographie et à la lumière : Christelle Toussine
Administration : Laurence Valentin