Menu

Billetterie
展覧会

Exposition - Du 7 octobre 2020 au 6 février 2021

Secrets de beauté

美の秘密‐浮世絵に見る江戸時代の化粧と髪型

Maquillage et coiffures de l'époque Edo dans les estampes japonaises

♦ La réservation en ligne est obligatoire pour tous les publics, y compris les bénéficiaires de la gratuité.♦

 

Cette exposition inédite, réunissant près de 150 estampes* et 60 objets (miroirs, peignes, épingles à cheveux, perruques…), est une plongée dans l’intimité et les rituels de beauté des femmes de l’époque Edo (1603-1868). Elle permet de découvrir à travers quatre sections thématiques l’évolution du maquillage et de la coiffure qui répondait au respect de règles sociales strictes et à la recherche de l’élégance. 

Blanc, noir, rouge : le maquillage de l’époque Edo se compose principalement de ces trois couleurs. Exhiber une peau d’une blancheur immaculée étant un point crucial pour les femmes, de la poudre blanche est toujours appliquée sur le visage, le cou et la nuque. Le noir est lié aux rites de passages. Si les femmes du peuple se teignent les dents de noir une fois mariées et se rasent les sourcils à la naissance de leur premier enfant, dans la noblesse de cour et l’aristocratie guerrière, passé un certain âge, elles redessinent leurs sourcils en haut du front. Quant au rouge, rare et précieux, il se pose avec parcimonie sur les lèvres et les joues. 

L’art sophistiqué de la coiffure connaît son apogée à l’époque Edo. Les styles de chignons se diversifient rapidement, au point qu’on en aurait compté jusqu’à plusieurs centaines ! Parallèlement se développent les ornements de cheveux qui égaient les chevelures. Tout comme le maquillage, les coiffures sont des indicateurs d’âge, de classe sociale, de statut matrimonial ou encore de profession.

Dans la société hiérarchisée de l’époque Edo, les femmes ne peuvent choisir librement leur maquillage ou leur coiffure. Mais l’inventivité dont elles font preuve sont à l’origine d’un art diversifié de la toilette, l’une des plus belles occasions de se parer magnifiquement étant la cérémonie de mariage. 

Les trois séries d’estampes réunies dans la dernière section représentent la femme japonaise de l’époque Edo dans son incroyable diversité : femmes du petit peuple, courtisanes, épouse et concubines du shôgun... Ces œuvres nous font pénétrer dans de multiples scènes de la vie quotidienne et subliment la beauté de ces femmes.
 

* En raison de la fragilité des estampes, leur présentation se fera en deux temps : 1er volet : 7 octobre – 28 novembre / 2e volet : 3 décembre – 06 février 


♦ANNULÉE♦ Conférence de Michiyo Watanabe (POLA Research Institute of Beauty & Culture) > mardi 6 octobre 2020  

 

 

Salle d’exposition (niveau 2)
Mardi-samedi > 12h-20h
Fermé les jours fériés

Tarif 5 € / réduit 3 €
Coorganisation POLA ORBIS HOLDINGS INC. POLA Research Institute of Beauty & Culture 
 
POLA ORBIS HOLDINGS INC.

Avec le concours de JAPAN AIRLINES 
 


 

Image haut de page : Fard blanc Bien Senjokô, Keisai Eisen, 1815-42 © POLA Research Institute of Beauty & Culture

 

Bénéficiaires du tarif réduit 3 € 

♦ Un accompagnant(e) d’adhérent de la MCJP
♦ Membres de l’AMIC-J
♦ Demandeurs d’emploi
♦ Étudiants
♦ Plus de 60 ans
♦ Bénéficiaires des minimas sociaux
♦ Moins de 26 ans
♦ groupes de plus de 10 personnes

Gratuité pour les ;

➤Adhérents MCJP
➤Moins de 18 ans
➤Enseignants
➤Personnes handicapées + accompagnant(e)
➤Détenteur de la carte “Visite Paris Région carte professionnelle”
➤Groupes scolaires (maternelles, primaire, collège, Lycéens)